Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pages

15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 03:02
Four à bois - La Borne en Berry
Four à bois - La Borne en Berry

Le samedi 17 et le dimanche 18 septembre.David WHITEHEAD expose au "Jardin des Roses Trémières" dans le cadre des "Journées Européennes du patrimoine 2016" aux "les Jardins de Ligueux en Périgord / les 10 ans".

Des céramiques encore chaudes qui ont subit l'épreuve du feu de son grand four à bois situé dans ce village mythique de "La Borne" dans le Berry. Vous allez découvrir la caresse du feu sur cette matière sauvage avec des effets subtils et surprenants!

Le public est invité à participer aux repas avec les artistes le samedi soir et le dimanche midi en apportant sa contribution gourmande.

Le vernissage se déroulera le samedi 17 septembre à 18h au « Jardin des Délices ».

Repost 0
Published by thierry B - dans exposition
commenter cet article
10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 13:25
Jérôme HIRSON - détail
Jérôme HIRSON - détail

« Installé dans le Berry, rive gauche de cette belle et méandreuse vallée de la Loire rythmée de riches ilots de sable, aux portes de Sancerre, Jérôme Hirson a fait le choix de la matière et de la simplicité des formes….pour être en cohérence avec lui-même et s’affirmer avec autorité dans le monde protéiforme de la céramique contemporaine.

Dans l’atelier de Puisaye-Forterre de Dauphine Scalbert, Jérôme Hirson apprend à maîtriser cette terre de grés presque noire quand elle est crue.

Il délaisse progressivement le tour, préfère le modelage.

Jérôme Hirson utilise une engobe et un émail translucide qui semble nous transporter jusqu’à l’estuaire, où le batillage, le flux et reflux révèle l’écume… vient mourir sur la plage de sable chargée de débris coquillers. L’application de cet engobe blanchâtre sur cette terre rugueuse, chargée en gros grains de chamotte nous fait penser à ces moments intemporels….seul manque le chant minéral du ressac.

Les nuances subtiles se révèlent à l’étirement de l’engobe, passe du blanc laiteux, au vert glauque, aux jolies effets orangers et de roussissures métalliques des oxydes de fer. Jérôme Hirson joue un peu avec les contraires, oppose le lisse et le rugueux, le brillant et le mat.

Venu du Nord, un soupçon réservé, une manière aussi pour ce solide travailleur, de nous faire ressentir sa « touche poétique », à la lecture encodée et dont la lumière serait le seul révélateur.

Jérôme Hirson va , de toute évidence à l’essentiel, sans apriori. Son œuvre céramique est à l’égal de lui-même, simple et intemporelle avec en point d’orgue le travail besogneux comme valeur cardinale. »

Repost 0
Published by thierry B - dans exposition
commenter cet article